1965. MON DEUXIEME LIVRE : LA FORËT DES LILAS

       
1965. MON DEUXIÈME LIVRE : LA FORET DES LILAS

                                              

 Ce conte de fées classique de la Comtesse de Ségur plus connu habituellement sous son titre original de :     
                                       "Histoire de Blondine,

                             de Bonne Biche et de Beau Minon"
 a enchanté et fait pleurer des milliers d'enfants à travers le monde. L'histoire est inoubliable.

     En désobéissant à son père et en s'introduisant dans la grande forêt de lilas qui entoure son château, la petite Blondine, victime d'un sortilège, se perd et se laisse entraîner dans les profondeurs d'une immense forêt d'où, après bien des péripéties et moult bonnes et mauvaises rencontres, elle aura, par la suite, bien du mal à sortir.
     A dix ans, lorsque j'ai lu ce livre,
dans la luxuriance de cette imaginaire Forêt des lilas, comme la petite Blondine et comme tout jeune lecteur était induit à le faire, je me suis laissé ravir et emporté par ma lecture. C'est pour cette raison, sous ce titre-là, – puisque c'était surtout cette forêt magique qui avait marqué mon imagination –, que j'ai choisi, lorsque je décidai de publier ce conte, de prendre la liberté de renommer l'histoire originale de la Comtesse de Ségur.
   C'est à Nicole Claveloux, celle qui avait déjà illustré mon premier texte : Le voyage extravagant d'Hugo Brise-fer,  que je demandai, pour son deuxième livre, de réaliser les illustrations de cette forêt enchantée et de ses personnages féériques. Elle le fit avec beaucoup de talent, de minutie et de dextérité, en utilisant la plume fine et,
pour donner plus de profondeur et de relief à ses dessins, des encres de chines de deux tons de bruns sépia.
    Aujourd'hui, ce livre qui ne fut tiré qu'à moins de 3000 exemplaires dans la fin des années soixante, mériterait d'être réédité puisque son premier tirage, voici maintenant plus de trente ans, fut épuisé en moins d'une année et que, depuis cette date, son absence des rayons de librairie et de bibliothèques, a suscité de nombreuses demandes de la part du public.    Demandes qu'en raison de planning de productions, au hasard des maisons d'éditions où j'avais pris l'engagement de créer et de lancer des départements jeunesse, je n'ai pu jamais satisfaire.
    Un jour viendra, prochainement, – tel est en tout cas mon souhait! – où cette réédition sera peut-être, vraisemblablement, possible. Les illustrations de Nicole Claveloux sont toujours aussi envoûtantes et ce serait un juste hommage à rendre à son grand talent.
                                         



 
     

      

 



13/11/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres